Les 8 nouveaux visages du religieux: la synthèse

Religions du monde

Vous avez sûrement entendu dire plus d’une fois que la religion est en perte de vitesse dans le monde occidental, et que la part des "sans-religion" ne cesse d’augmenter. Dans les pays francophones en particulier, nombreux sont ceux qui pensent que le fait religieux est voué à disparaître ou ne survit que dans des formes passéistes, extrémistes ou fanatiques. Mais est-ce réellement le cas?

Et si en fait, de nos jours, le religieux avait juste revêtu d’autres visages? Et si en fait, on le croisait tous les jours (au bureau, dans les infos, dans les conversations)?

1. Le syncrétisme

Le syncrétisme, c’est la fusion de différents cultes ou de doctrines religieuses, dans un effort de conciliation des différentes croyances vers une nouvelle qui en ferait la synthèse1. Un exemple est le bahaïsme: une religion qui s’appuie sur les différents monothéismes et dont les fidèles lisent à la fois la Bible et le Coran. Des pratiques syncrétiques existent dans les régions du monde où différentes religions cohabitent depuis longtemps, et c’est évidemment le cas dans une société pluraliste et individualiste où les traditions s’entremêlent et le choix personnel prime. Le syncrétisme nous en dit beaucoup sur une tendance dominante, ce que la sociologue française de la religion Danièle Hervieu-Léger a appelé "le bricolage religieux". En mode cocktail, nos contemporains piochent çà et là pour construire leur croyance, en "customisant" la réponse à leur quête de sens pour qu’elle leur corresponde parfaitement.

Comment annoncer l’Évangile face au syncrétisme? Déjà, il nous faut reconnaître dans le syncrétisme des aspirations souvent nobles, comme la paix, la réconciliation et l’amélioration des relations entre les êtres humains. Mais le syncrétisme trahit également une foi trop grande au fait que les humains peuvent par eux-mêmes, individuellement, créer leur propre sens, et que les religions ou spiritualités sont a priori toutes compatibles. Elles peuvent sembler l’être en surface, mais quand on creuse, les incompatibilités se multiplient! Une piste apologétique serait le fait d’encourager le dialogue pour questionner la personne sur ses différentes pratiques. “D’où viennent-elles historiquement et géographiquement?”, “Quelles sont les aspirations personnelles qui la poussent à les pratiquer?”, “Comment l’Évangile vient répondre spécifiquement à ces aspirations?”.

2. Le New Age

Le New Age (ou Nouvel-âge) est une nébuleuse qui a fait sa percée en Occident depuis les années 1960. Ce mouvement regroupe un ensemble de croyances diverses dont les discours tournent autour de grands thèmes, tels que l’aspiration au changement et à découvrir les vérités cachées, un retour à la nature et aux pratiques ancestrales, ou encore une conception holistique2 de la réalité à laquelle on peut accéder par le biais d'êtres spirituels tels que des anges, des médiateurs, des gourous, etc.

Comment annoncer l'Évangile face au New Age? Une piste apologétique serait de parler de l’expérience vécue chrétienne, qui comporte une expérience surnaturelle de l’Esprit saint, mais qui est basée sur l’histoire et ouverte à tous. On peut aussi présenter la personne de Jésus, initiateur d'une "nouvelle ère" et qui permet à chacun de rentrer en nouveauté de vie.

3. La sorcellerie

Les croyances païennes (sorcelleries traditionnelles, wicca, kémitisme), non monothéistes, qui lient le sacré aux forces de la nature, font un retour fulgurant sur la scène religieuse. Un sondage montre que la croyance dans les envoûtements et la sorcellerie convainc près de trois Français sur dix, et que 40% des moins de 35 ans croient en la sorcellerie3.

Comment annoncer l’Évangile face à la sorcellerie? L’essor de la sorcellerie nous révèle que pour une large partie de nos contemporains, le monde spirituel existe bel et bien! Tout ne se réduit pas à la matière — ce qui peut être compté, pesé ou calculé. De même, elle révèle une grande soif d’une vision du monde cohérente et remplie de sens parce que réenchantée, où le merveilleux et le mystère ont toute leur place, et qui renvoie à un passé glorieux que l’on essaie de raviver (mais qu’en réalité, on réinvente).

Toutefois, un monde aussi où nous avons un contrôle accru, non seulement une puissance technique, mais également un pouvoir spirituel sur les choses, les esprits, les personnes et les situations. Une piste apologétique serait de questionner les intentions derrière la pratique de la sorcellerie. Quelles sont les aspirations spécifiques de la personne qui la pratique, ou s’y intéresse? D’où vient véritablement cette soif de pouvoir? Et d’où vient véritablement le pouvoir attribué à ces pratiques de sorcellerie? Comment la Bonne Nouvelle du salut et de la libération en Christ vient répondre à ces aspirations?

4. Les trips spirituels

Les pratiques druidiques et chamaniques ont le vent en poupe, notamment autour de substances censées aider au "voyage spirituel": un voyage qui permettrait d’accéder à une vérité plus profonde sur soi et sur le monde. Certaines drogues, comme l’ayahuasca sont ainsi plébiscitées comme étant des portails vers une réalité spirituelle.

Comment annoncer l'Évangile face aux trips spirituels? Une piste apologétique serait de se demander ce que révèle cet attrait pour les esprits de la nature et les expériences d’état de conscience modifié? Il peut être utile de s’informer sur les religions animistes, notamment les religions africaines et afro-caribéennes, et les réflexions apologétiques à ce sujet.

Le religieux peut aussi se cacher derrière des mouvements sociétaux, des courants philosophiques et politiques…

5. Le mouvement woke

Il s’agit d’un mouvement centré sur les questions d’égalité, de justice et de défense des minorités, avec des appels à un éveil de la conscience et à la repentance. Toutefois, l’équipe de Sagesse et Mojito en avait déjà parlé dans un précédent webinaire4: le mouvement woke a de clairs accents religieux!

Comment annoncer l'Évangile face au mouvement woke? Une piste apologétique serait de considérer que l’Évangile est une bonne nouvelle pour les wokes. Par exemple, le mouvement woke présente une doctrine du péché, mais sans doctrine de l’expiation: ce que propose l’Évangile! (Voir aussi l’article: "Le chrétien, la nouvelle religiosité woke, et l’apologétique culturelle")

6. Le populisme

Le populisme, en tant que courant politique et phénomène social, déploie toute une histoire, un récit de rédemption autour de la question du pouvoir, opposant "le Peuple" et "l’élite". Cette histoire est peuplée de personnages qui jouent un rôle central dans le récit (des ennemis, des complices, des victimes, des rebondissements, etc.) et proposent une sorte d’"évangile": avec un péché originel, une tension, une promesse de rédemption, un rédempteur, une résolution et un aperçu de l’utopie sur terre5. Le populisme répond à une véritable et grande perte la confiance des citoyens dans les institutions et systèmes qui sont censés les représenter. Cette chute de confiance reflète une profonde crise de sens existentielle et collective.

Comment annoncer l’Évangile face au populisme? Il faut réaliser que certains mouvements populistes s’attribuent une mission quasi-religieuse, promettant de restaurer la grandeur et la pureté du peuple. Le populisme est une réponse à une crise de sens collective: un sentiment d’aliénation et de perte de contrôle sur le destin socioculturel, politique et économique. Par leurs références fréquentes au christianisme, les entrepreneurs politiques populistes tous partis confondus montrent aussi qu’il existe à l’échelle de la société un véritable intérêt pour ce que le christianisme peut apporter de réponse à cette quête de sens. Une piste apologétique serait de présenter le véritable Évangile, celui de Jésus-Christ, avec toutes ses métaphores et implications politiques (Jésus est le Roi qui nous accueille dans son règne…) ainsi que la réalité eschatologique du "déjà" et du "pas encore" qui nous appelle à la patience, mais une patience certaine. L’Évangile de Jésus-Christ est un message à portée publique et pas seulement individuelle, qui peut répondre aux besoins existentiels des citoyens.

7. L’"expressionnisme individualiste"

L’expressionnisme individualiste est un courant philosophique qui met l’individu au centre. Héritier (entre autres) de la pensée de Rousseau, Freud et Marx, ce courant insiste sur la quête personnelle de l’expression de soi. Par diverses techniques, l’être humain peut trouver le sens profond de l’existence en faisant un travail de recherche et d’acceptation en lui-même, tout au fond, afin d’y trouver le moyen de se relier aux réalités ultimes. C’est notamment le narratif Disney de base; pensons à l’histoire de La Reine des Neiges

Comment annoncer l’Évangile face à l’"expressionnisme individualiste"? Une piste apologétique serait de montrer comment l’Évangile vient répondre aux angles morts de ce courant de pensée: il existe une Bonne Nouvelle, extérieure à soi et qui ne dépend pas de l’individu, et cette Bonne Nouvelle donne des clés sur la vie, mais aussi face à la mort…

8. La radicalisation et la polarisation politique

La radicalisation et la polarisation, au cœur de notre société, illustrent encore une fois une quête de sens dans un monde en proie au relativisme et à la confusion. La radicalisation, découlant du latin radix pour "racines", signifie se rapprocher des fondements de nos convictions, qu’elles soient politiques, religieuses, ou philosophiques, et nous confère une identité plus claire et affirmée. En parallèle, la polarisation transforme la divergence d’opinions en un fossé grandissant. Les personnes qui ont d’autres opinions sont perçues comme infréquentables; on rabaisse progressivement leur dignité, ce qui exacerbe la division et sape les possibilités de dialogue. Ces phénomènes, reflétant le besoin de sécurité, de cohérence, et de pureté idéologique, mettent en lumière notre désir profond de cohérence et d’appartenance, même si leur expression peut parfois être problématique. On en parlera au prochain webinaire avec l’équipe de Sagesse et Mojito, le jeudi 21 mars!

Pour conclure:

Dans une ère de quête incessante de sens, les chrétiens sont appelés à réfléchir profondément à leur témoignage de l’Évangile. Reconnaissant que Dieu a inscrit une aspiration éternelle au cœur de chaque être humain, une aspiration que seule sa présence peut combler6, notre mission est de naviguer dans ce monde, non pas nécessairement en tant qu’experts de la religiosité, mais en tant qu’ambassadeurs de l’amour et du service du Christ. Ce faisant, nous devons être particulièrement attentifs à ces nouveaux visages du religieux qui nous permettent de voir les diverses manières dont les individus cherchent à se connecter avec les réalités ultimes. Nous sommes invités à ouvrir les yeux autour de nous pour voir où se cache le religieux.

Reconnaissons dans nos cœurs Christ comme Seigneur, et soyons toujours prêts à donner une défense devant quiconque nous demande raison de l’espérance qui est en nous.

1 Pierre 3.15, l’Évangile.


Recommandations bibliographiques:

  • Lydia Jaeger, Alain Nisus (dir.), Une foi, des arguments. Apologétique pour tous. Romanel-sur-Lausanne: La Maison de la Bible, 2021.
  • Rebecca McLaughlin, 12 raisons de ne plus croire au christianisme. Et pourquoi y croire encore. Marpent: BLF Éditions, 2022.
  • Christophe Paya, Nicolas Farelly (dir.), La foi chrétienne et les défis du monde contemporain. Charols: Excelsis, 2013.
  • Frédéric Dabi, Stewart Chau, La Fracture. Comment la jeunesse d’aujourd’hui fait sécession: ses valeurs, ses choix, ses révoltes, ses espoirs… Paris: Les Arènes, 2021.

En anglais:

  • Vinoth Ramachandra, Subverting Global Myths: Theology and the Public Issues Shaping our World. Londres: SPCK, 2008
  • Susan Kerr, Jürgen Moltmann, Ján Figel’, Christel Lamère Ngnambi, Is God a Populist?: Christianity, Populism and the Future of Europe. Oslo: Frekk Forlag, 2019.

L'équipe Sagesse et Mojito

Le podcast Sagesse et Mojito, c'est un rendez-vous curieux et édifiant où trois amis vous invitent dans leurs conversations à la recherche de l’essence au-delà des apparences. Un temps où Léa, J-C, et Christel vous invitent à penser et dialoguer avec eux, autour des questions qui vous trottent dans la tête ou qui touchent votre cœur. Leur désir? Vivre leur vocation de façon authentique et libre et ce, quelles que soient les attentes de notre société.

Ressources similaires

webinaire

Islam: 7 choses que les chrétiens devraient savoir

Découvre le replay du webinaire de Karim Arezki, enregistré le 6 mars 2017.

Orateurs

K. Arezki