Connaissez-vous les « 3C » de la formation selon Jésus?

Jésus, à la fois formateur et objet de sa formation

Lorsque Jésus dit: «Suivez-moi, et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes» (Mt 4.19) il est évident que c’est Jésus lui-même qui appelle et qui transforme ces galiléens sans instruction particulière, en leaders du mandat missionnaire après sa résurrection (Mt 28.18-20).
Ce dernier commandement est lié au premier. Ils forment comme deux serre-livres entre lesquels nous découvrons un Jésus formateur de leaders de l’Église.

J. Oak souligne que les disciples sont passés par différents stades d’engagement:

Au tout début de leur vie de foi, ils ont accompagné Jésus occasionnellement (Jn 2.12; 3.22). Ensuite, ils ont abandonné leur métier pour le suivre constamment, et vivre ainsi une communion plus étroite avec lui (Mt 4.18-22)

Suite à cela, Jésus a choisi les douze. C’est un continuum dans lequel Christ est toujours à l’initiative. Au début de l’Évangile selon Marc, nous découvrons l’objet de la nomination des douze apôtres:

Il monta ensuite sur la montagne ; il appela ceux qu’il voulut et ils vinrent à lui. Il en établit douze *pour les avoir avec lui* […]. Il établit les douze (Mc 3.13-16).

Pendant plus de deux ans, les apôtres n’allaient pas suivre simplement un programme, mais une personne.
Au fur et à mesure de son ministère, alors qu’il fait face à de plus en plus d’opposition, Jésus se concentre de plus en plus sur ses apôtres. Jean le met en évidence en consacrant quatre chapitres sur les derniers temps passés dans l’intimité de la chambre haute (Jn 13-17). Quand la fin de sa vie approchait, Jésus s’est entièrement consacré aux douze afin de sonder leur cœur et prier en leur faveur, sans jamais leur cacher la difficulté de la tâche (Mt 10.17 ; Jn 15.20).
Le but de Jésus était de reproduire sa vie dans ses apôtres, pour qu’ils puissent à leur tour la retransmettre à d’autres, lorsqu’il aurait rejoint le Père:

Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jn 20.21).

Ceci est valable pour tous les chrétiens et d’autant plus pour les leaders. N’est-ce pas?

Programme de formation de Jésus en « 3C »

La plus part des spécialistes identifient trois axes de formations du disciple: l’Être, le Faire et le Savoir.

Dans la même veine, Marshall & Payne proposent de conceptualiser cette formation holistique (intégrale) des leaders selon le Nouveau Testament, en trois grandes parties interconnectées, qu’ils nomment les « 3C »:

  1. Mûrir en caractère et développer une personnalité qui cherche à plaire à Dieu et qui est en accord avec la saine doctrine.
  2. Mûrir en conviction dans leur connaissance de Dieu et dans leur compréhension de la Bible.
  3. Mûrir en compétence dans la proclamation de la Parole de Dieu par divers moyens, mais toujours dans la dépendance de Dieu et la prière.

Ce découpage semble être applicable à la formation de Jésus dont la pédagogie était transversale et holistique: la démonstration par la parole et par les actes. Sa propre obéissance à ce qu’il enseigne illustre son autorité mise au bénéfice de son service.

Mike Evans souligne:

Jésus n’a de cesse de démontrer la nature radicalement différente de son royaume. Celui qui dirige est celui qui sert. Ce leadership radical, incarné par Jésus, est motivé par la gloire de Dieu et le bien de son peuple

Ainsi, les disciples doivent-ils l’imiter pour apprendre à être des leaders selon la volonté du Père : des leaders serviteurs de Dieu. Même s’ils doivent en souffrir (Mc 10.2-44).

Quelques questions auxquelles nous devons réfléchir:

  • Lequel de ces « 3C » est-il en carence dans votre formation?
  • Croyez-vous que l’un soit plus important que les autres?
  • Quelles seront les conséquences dans votre église si les personnes n’ont pas d’accompagnement pour développer l’un de ces « 3C »?

Raphaël Charrier

Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants. Il est pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble (ecegrenoble.fr) et également associé au sein de France Évangélisation.

Articles pouvant vous intéresser