3 qualités qu’une femme de valeur doit cultiver

Aujourd’hui, je laisse la plume à Aurélie Bricaud. Elle et son mari, Sylvain, sont de bons amis. Ils dirigent Teen Ranch, un centre de vacances chrétien. Ils sont parents de deux enfants et ont un rythme de vie effréné. Mais, comme vous allez le découvrir, Aurélie et sa famille veulent puiser leurs forces en Dieu...

D’aussi loin que je me souvienne, la femme de valeur décrite dans Proverbes 31.10-31 a toujours ressemblé pour moi à un portrait dépassé, bien loin des défis féminins actuels. L’agenda paraît réglé à la minute, surchargé, sans interruptions ni pauses-café.  

Comment fait-elle pour se lever avant l’aube, faire ses courses, nourrir sa famille, manager ses employés, entreprendre, investir, produire, fabriquer des vêtements, des couvertures, faire des actions sociales, enseigner, s’occuper de sa maison, de ses enfants, de son mari, etc… ? 

N’ayant aucun talent pour la couture, aucun champ à cultiver, ni aucune servante sous mes ordres, c’est souvent l’humour qui planait autour de ma lecture de ce texte.
Pourtant, en cherchant un peu… j’ai trouvé des qualités indispensables qui vous aideront, chères amies, à persévérer dans votre féminité.

1. Une femme qui puise ses forces en Dieu

Le mot hébreu traduit par valeur, ou vertueux suivant le texte, est chayil, qui veut aussi dire dans d’autres contextes :”force, puissance, armée”. Quand un soldat part au combat, il doit être au top de ses capacités pour défendre une cause qui compte et faire la fierté de son commandant.

Sur quelles forces s’appuie donc cette femme vertueuse ? Comment mène-t-elle ses batailles ? Il faut lire le passage jusqu’au bout… C’est Dieu qui lui donne l’énergie d’accomplir toutes ces choses.
Ce n’est pas son mari, ses enfants, son salaire, son job, son poids, c’est Dieu qui la fortifie.

Toutes ses activités et ses responsabilités qui font notre quotidien sont importantes, mais pas essentielles.

La femme vertueuse est louée, parce qu’elle-même loue Dieu. La femme vertueuse est louée non parce qu’elle maîtrise tout, ou qu’elle a blindé son agenda, mais parce qu’elle s’approprie ces paroles du psalmiste: « Avec Dieu, nous ferons des exploits, il écrasera nos ennemis ».

Être une femme de valeur relève uniquement de l’exploit divin, et sûrement pas d’une surdose de capacités féminines.

C’est Dieu qui fait à travers la femme, et les capacités qu’il a données à chacune. Les exploits s’accomplissent quand à force de batailles, nous connaissons nos fragilités.

2. Une femme qui nourrit son intimité avec Dieu

On pourrait se lancer corps et âmes dans beaucoup d’entreprises, en se disant facilement que Dieu pourvoira. Cependant, dans le concret, on court après chaque minute, on se lamente du temps qui file, on se dit que demain, ça ira mieux, mais c’est pire, parce que la vaisselle, ça ne se fait pas tout seul!

Compter sur Dieu, c’est comme faire la vaisselle. Il ne suffit pas de le dire, il faut le vivre. La femme vertueuse est une femme d’action, car elle passe du temps avec Dieu, elle le révère, elle se nourrit de sa présence, de sa force.

L’équilibre ne se trouve pas ailleurs, il est là, comme la base d’une pyramide.

Le Psaume 84 contient aussi le mot chayil aux versets 6 à 8 :

Heureux ceux qui trouvent leur force en toi: ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés… leur force (chayil) augmente pendant la marche.

Le temps passé avec Dieu est d’un double secours : Il donne la joie et il fortifie. La femme vertueuse semble être aux mêmes bénéfices des grâces divines. Elle travaille d’une main joyeuse et sa force croit au fil du temps.

Là, c’est le moment de faire une pause: RIEN n’a plus de valeur que le temps passé avec Dieu. RIEN! C’est ça qui donne la joie: lire les promesses de Dieu, prier, laisser l’Esprit souffler, se laisser aimer par celui qui donne la vie.

Reporter ce temps avec Dieu, c’est comme laisser la vaisselle s’empiler dans l’évier, il faut alors plus de temps pour nettoyer.
Nos conversations avec Dieu devraient être bien plus longues et plus conséquentes que celles que nous avons avec toute personne que nous prenons faussement pour un rocher.

Pour bâtir une vie de femme équilibrée, il faut donc un roc, et non du temps.

Un conseil pratique:

Crée ton propre rituel qui va t’amener dans ce moment qui compte.
Par exemple: te lever plus tôt, prendre une pause après le déjeuner, pendant la sieste des enfants, le soir avant de te coucher, tu as forcément un moment dans ta journée, où Dieu t’attend. Au début, il suffit de quelques minutes, mais en persévérant, tu goûteras à la vie par l’Esprit.

3. Une femme qui se rit de l’avenir

Ah, l’avenir !
Il paraît qu’une personne sur quatre cherche des réponses sur son avenir auprès d’un voyant
. Un chiffre qui ne cesse de croître.
Selon Proverbes 31, la femme vertueuse ne s’inquiète absolument pas de l’avenir. Pourquoi ? Parce qu’elle est paisible, elle sait où elle va, et elle sait que ce n’est pas elle qui tient les commandes.

Cette notion d’avenir se retrouve par exemple dans ce Psaume 23:  

Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours.

La femme vertueuse est animée par l’Espérance qui l’attend.

Même si la plupart de ses actions tournent autour de choses matérielles, nécessaires à la vie ici-bas, elle vit dans le contentement présent, et elle porte du fruit d’une grande valeur que l’on retrouve ailleurs dans la Bible: l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité…
Se rire de l’avenir, ce n’est pas maîtriser son temps, c’est investir son présent dans la sanctification, la marche qui produit des fruits éternels.

Chères soeurs, voilà ce que Dieu veut pour nos vies: que nous puisions en lui tout ce dont nous avons besoin afin d’être belles à son service.
Arrêtons de poursuivre un idéal de vie selon les standards du monde, et cherchons à devenir les femmes de valeur façonnée par Dieu.

Partagez-nous dans les commentaires vos conseils! Force et honneur les filles!

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialité ici.
Pas de spam, promis. Powered by Seva

Raphaël Charrier

A 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont-il est renvoyé moins de deux ans après. Il reprend alors l'école et obtient le bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ et place sa foi en lui pour être sauvé. Il poursuit ses études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie pour se consacrer au service de l'Évangile. Diplomé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble. Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants.  

Articles pouvant vous intéresser

PARCOURS EMAILS GRATUIT
6 jours pour approfondir ma vie de prière
close-link
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des coockies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image