Et puis surtout… la santé?

Pas de suspens, la pandémie conforte à la première place et pour longtemps le fameux « et puis surtout la santé, parce que c’est le plus important! »

La façon dont notre société traverse la pandémie nous rappelle que la santé et le contrôle trônent fièrement dans le panthéon de nos idoles.

Nos espoirs et nos craintes tournent autour du vaccin, de gouvernements et de médecins, « et surtout de la santé, parce que c’est le plus important! »

La santé est essentielle. Pour en avoir été privé quelques années, j’en sais quelque chose.
Ce qui m’interroge, c’est la place que nous lui accordons. Nous en faisons le Graal.
Nous refusons la mort et la souffrance comme étant des parties intrinsèques de la vie sous le soleil.

Comment penser notre rapport à notre santé en tant que Chrétien?

Nulle part nous ne trouverons dans les Écritures que la santé —comme le confort ou la sécurité— est le plus important. Pourtant, elles sont centrales dans nos vœux et nos prières.
Se pourrait-il que nous soyons plus sensibles à l’évangile de la prospérité que nous le croyons?
Se pourrait-il qu’il soit plus subtilement présent dans nos prières que nous l’imaginons?
Je m’interroge…

Dieu ne nous promet ni santé ni sécurité dans ce monde.
En revanche, il nous assure de sa présence, de sa fidélité et de sa souveraineté afin que tout ce qu’il nous donnera de vivre de sa main concoure à nous apprendre à vivre toujours plus intensément en Christ afin de lui ressembler. Plus que la santé et la sécurité, Dieu se donne lui-même à nous.

Qu’est-ce Dieu nous souhaite plus que tout?

Notre sainteté.

Mais maintenant que vous avez été libérés du péché et que vous êtes devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la progression dans la sainteté et pour fin la vie éternelle. (Rm 6.22)

Puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit: Vous serez saints car moi, je suis saint. (1P 1.15–16)

Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous appelle est fidèle, c’est aussi lui qui le fera. (1Th 5.23–24)

Quel est le plus important à nous souhaiter? Une plus grande confiance en lui et l’abondance de la vie de Christ en nous! Que notre foi ne dépende pas des circonstances. Qu’elle découle de notre connaissance intime de son amour infini pour nous.

“Ô Seigneur,
La durée des jours ne me profite pas,
Sauf les jours qui se passent en ta présence, à ton service, à ta gloire.
Donne-moi une grâce qui précède, qui accompagne, qui guide, qui soutient, qui sanctifie, qui aide chaque heure,
Afin que je ne sois pas séparé de toi un seul instant,
Mais que je puisse me reposer sur l’Esprit
Pour fournir toute pensée,
Parler en toute sagesse,
Diriger chacun de mes pas,
Faire prospérer chaque œuvre,
Édifier chaque parcelle de ma foi,
Et me donner le désir de manifester ta louange;
Témoigner de ton amour pour faire avancer ton royaume.
Je jette ma barque sur les eaux inconnues de cette année,
Avec toi, ô Père, comme port,
Toi, ô Fils, à ma barre,
Toi, ô Saint-Esprit, remplissant mes voiles.
Guide-moi vers le Ciel avec la ceinture à mes reins,
La lampe allumée, l’oreille attentive à tes appels,
Le cœur plein d’amour, l’âme libre.
Donne-moi ta grâce pour me sanctifier,
Ton réconfort pour me réjouir,
Ta sagesse pour enseigner,
Ta droite pour guider,
Ta consolation pour instruire,
Ta Loi pour juger,
Ta présence pour soutenir.
Que te craindre m’émerveille, que te craindre soit ma joie.”

The Valley of Vision, New Year, p.206. Traduction libre.

Pour aller plus loin:

Maj le 03/01/22

Raphaël Charrier

À 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont il est renvoyé moins de deux ans après. Il reprend alors l'école et obtient le bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'œuvre de Jésus-Christ et place sa foi en lui pour être sauvé. Il poursuit ses études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie pour se consacrer au service de l'Évangile. Diplômé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble. Il est l'auteur de L'Évangile.net: 7 signes, une ressource d'évangélisation co-édité par TPSG basée sur l'évangile selon Jean. Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants.  

Articles pouvant vous intéresser