4 grands principes pour ne pas faire de nos biens nos idoles

Comme nous l’avons vu précédemment, selon Jean Calvin, le chrétien doit opter pour une approche vocationnelle de la vie à la gloire de Dieu. Cela implique que notre rapport aux biens de la vie présente doit être gouverné par notre compréhension de notre vocation et réglé par notre piété. 

Le principe pour éviter les écueils de l’ascétisme et du matérialisme

Calvin voit deux dangers à notre relation aux biens: l’austérité (ou l’ascétisme) et le laxisme (ou le matérialisme). 

Pour éviter ces écueils, il propose le principe suivant: « Sachons que l’usage des dons de Dieu n’est pas déréglé s’il est limité à celui pour lequel Dieu les a créés et prévus, puisque ces dons ont été créés pour notre bien et non pour l’inverse1. »

Si nous n’avons pas de principes pour gouverner nos rapports aux biens que Dieu nous donne, nous risquons d’être esclaves à nos désirs. Nous tombons ainsi à la merci de nos passions et perdons de vue nos priorités, notre vocation. 

Inversement, par peur de succomber à la mondanité, nous pouvons sombrer dans un ascétisme mortifère qui ne ferait que flatter notre orgueil. 

Ces deux comportements ne sont pas à la gloire de Dieu, mais gouvernés par la chair.

Calvin dégage 4 principes qui nous aident dans la gestion de notre temps, de notre énergie, de nos ressources financières et de tout ce qui nous demande de la sagesse. 

1. Distinguer le don de l’Auteur

En effet, « les biens dont nous jouissons ont été créés afin que nous reconnaissions leur Auteur et que nous bénissions sa bonté par des actions de grâces2. » Si les biens de ce monde usurpent dans notre cœur la place de leur Donateur, alors nous sombrons dans l’idolâtrie.

2. Les apprécier au regard de l’éternité

Comme nous l’avons vu, vivre dans la perspective du Ciel est une preuve de notre maturité.
Pour Calvin, méditer sur la vie éternelle permet de relativiser son rapport aux biens terrestres. En creux, c’est également un appel à ne pas laisser nos possessions nous détourner de notre soif de voir enfin le Seigneur face à face.  

3. La modération dans l’abondance

« Ceux qui observent la modération ont beaucoup appris à l’école du Seigneur3. » Sur ce point, Calvin met en lumière l’attitude de l’apôtre Paul « qui savait être modéré dans l’abondance et d’une grande patience dans la pauvreté4. »

Car, « Dieu n’approuve aucune gestion de biens sauf celle qui est soumise à l’amour. Il a déjà condamné les plaisirs de l’homme qui le détournent de la maîtrise de soi et de la pureté et qui lui font perdre la tête5. »

4. Mettre ses possessions en adéquation de sa vocation

Calvin pointe le danger de se laisser détourner de son appel à servir Dieu selon la vocation qu’il adresse à chacun.

Selon le Réformateur, si nous savons que posséder une chose (qui en elle-même n’est pas mauvaise) peut nous écarter de notre vocation, alors nous devrions nous en priver. Nos décisions devraient être assujetties à notre vocation: « Dans tous les actes de notre vie, nous avons à nous souvenir de notre vocation. »

1 J. Calvin, Institution de la Religion Chrétienne, p. 653.
2  J. Calvin, op cit., p. 654.
3 J. Calvin, op cit., p. 655.
4 J. Calvin, op cit., p. 656.
5 J. Calvin, op cit., p. 656.


Pour aller plus loin: 

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialité ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Raphaël Charrier

À 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont il est renvoyé moins de deux ans après. Il reprend alors l'école et obtient le bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'œuvre de Jésus-Christ et place sa foi en lui pour être sauvé. Il poursuit ses études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie pour se consacrer au service de l'Évangile. Diplômé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble. Il est l'auteur de L'Évangile.net: 7 signes, une ressource d'évangélisation co-édité par TPSG basée sur l'évangile selon Jean. Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants.  

Articles pouvant vous intéresser

>