Pourquoi lire: Je répandrai sur vous une eau pure, de Guillaume Bourin?

Je vous recommande la lecture d'un livre très utile pour comprendre ce qu'est le baptême... et ce qu'il n'est pas. Quel est son lien avec le salut? Le baptême sauve-t-il, oui ou non? Je répandrai sur vous une eau pure traite le sujet avec rigueur et clarté.

Guillaume Bourin rappelle cette vérité centrale:

L’Écriture ne rend pas la foi dépendante d’un acte sacramentel ou de l’exercice de la volition d’un tiers. Elle est à la fois ce que Dieu recherche et ce qu’il produit en l’individu, sans que l’intermédiaire de la communauté ecclésiale ne soit requis. Certes, le baptême associe l’Église à la profession de foi du catéchumène, mais il ne s’agit pas ici d’un élément nécessaire à la validité et à l’efficacité du rite. Notre analyse a démontré que, dans le contexte de tous les passages controversés que nous avons abordés, il est possible de distinguer un appel à la foi, qu’il soit individuel ou collectif, à la suite duquel le baptême fait souvent office de réponse. En d’autres termes, dans l’Écriture, le baptême n’est administré qu’à ceux qui croient.

Ce livre doit intéresser tous les chrétiens

Le sujet du baptême revient souvent dans de la vie de l’Église locale, et c’est bien normal:

  • Tous les nouveaux croyants doivent passer par les eaux du baptême.
  • Tous les anciens doivent apporter une réponse claire sur le rôle du baptême.
  • Nous vivons dans une France post chrétienne, mais qui garde de très vagues présupposés sacramentels sur le baptême. Nous avons donc besoin de sans cesse rappeler la signification du baptême.

Comment définissons-nous le baptême?

Une réponse courante parmi les évangéliques est souvent celle-ci: « l’obéissance à un commandement exprimé par un acte symbolique ».
C’est vrai, mais incomplet. Comme le rappelle fort bien ce livre:

Le baptême est… bien plus qu’un symbole distinctif du christianisme ; il est un moyen de grâce qui scelle la profession de foi de celui qui le reçoit et qui exprime les réalités spirituelles associées à l’expérience de conversion-régénération. Pour chaque membre de la communauté, un nouveau baptême est une occasion de revisiter « la tâche nécessaire mais tant négligée de continuer à travailler à notre propre baptême ». En somme, le baptême fait partie de ces canaux usuels par lesquels Dieu communique certaines grâces à son peuple par l’action efficace de son Esprit.

Enfin, je voudrais ajouter une raison de lire ce livre

Et non des moindres: la problématique de l’oecuménisme.

Je constate, à ma petite échelle, que beaucoup de chrétiens évangéliques sont attirés par l’oecuménisme.
Après les 500 de la Réforme, ne serait-ce pas temps de réunir tous les chrétiens (au sens le plus large du terme) pour donner au monde un témoignage d’amour?
Dit comme cela, je comprends que ce soit attrayant.

L’intérêt que portent de plus en plus d’évangéliques à des mouvements comme celui de la Communauté de Taizé l’atteste (voir mon article sur la communauté oecuménique de Taizé).

En faisant l’exégèse de tous les textes bibliques sur le sujet, l’auteur du livre démontre que l’approche catholique (sacramentelle) et  l’approche évangélique, une des héritières de la Réforme (anabaptiste), témoignent d’une conception du salut irréconciliable.

En effet, il rappelle que, selon l’approche sacramentelle défendue par l’Église Catholique Romaine (mais pas que), « le sacrement (du baptême) reste l’acte nécessaire à l’entrée du croyant dans la vie nouvelle de Christ, de sorte qu’il est approprié de parler de régénération baptismale. »

La foi évangélique, de son côté, se réclame du Sola Fide, l’un des fondements de la théologie réformée: le salut par la foi seule!

Guillaume Bourin réaffirme cette profession de foi et explique le lien entre la nouvelle naissance (régénération) et le baptême:

La régénération est présentée comme l’initiative libre et souveraine du Dieu trinitaire qui l’accorde à qui il veut. La foi, cette réponse à l’union subjective, est la seule condition au salut. Le baptême d’eau en est le témoignage public, mais il n’est pas lui-même essentiel au salut.

Voici l’un des points de doctrine essentiels qui, selon moi, dressent une distinction nette entre la foi catholique et évangélique.

Vous désirez mieux comprendre la théologie du salut? Puisez dans Mon TOP 10 livres sur la sotériologie. 

 

Une clarification finale s’impose

En toute honnêteté, je dois rappeler ici que l’auteur de ce livre est l’un de mes plus chers amis. Je suis fier de son travail, mais je ne lui dois rien. Croyez-moi, si je recommande la lecture de son livre c’est parce qu’il offre une solide défense du salut par la foi seule et de la place du baptême. C’est une excellente ressource.

Guillaume Bourin est le créateur du blog LeBonCombat.fr, où j’écrivais un peu avant de me lancer sur TPSG. Abonnez-vous pour y suivre ses articles.

 

 

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialité ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Raphaël Charrier

A 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont-il est renvoyé moins de deux ans après. Il reprend alors l'école et obtient le bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ et place sa foi en lui pour être sauvé. Il poursuit ses études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie pour se consacrer au service de l'Évangile. Diplomé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble. Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants.  

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image