FAQ – Utilisation de l’outil « Suivre Jésus: le parcours du disciple »

Astuce: Utilisez la fonction « recherche » (touche raccourci CTRL+F sur Windows, et Cmd+F sur Mac) de votre navigateur pour trouver rapidement le sujet de votre question.


Quelle est la philosophie de la formation?

La philosophie de la formation est présentée dans ce webinaire: « Comment faire des disciples »

Comment accéder à l’outil?

Il suffit de s’inscrire via ce lien ou en passant par le site toutpoursagloire.com.

Après avoir regardé la première vidéo de présentation, vous devrez vous identifier en tant que disciple qui suit la formation ou en tant que formateur qui la guide.

Vous pourrez ensuite télécharger le document qui sert de support (le livret du disciple pour la personne formée, et le guide du formateur pour le formateur).

Comment se déroule la formation?

Le formateur et le (ou les) disciple(s) regardent les vidéos du chapitre chacun de leur côté avant de se rencontrer. 

Le disciple répond également aux questions complémentaires en lien avec les thématiques des vidéos dans le but de s’approprier et d’appliquer l’enseignement reçu.

Lors de leur rencontre, formateurs et disciples échangent sur les réponses du disciple. Tous les détails sont expliqués dans la formation.

La formation est-elle modulable?

Oui. Vous pouvez vous rencontrer chaque semaine ou toutes les deux semaines. Mais pas plus, au risque que le jeune disciple ne se décourage face aux défis de la mise en pratique de nouvelles habitudes structurantes (culte personnel, vie communautaire, etc.)

Selon la maturité du disciple, vous pouvez également faire deux rencontres en une, mais ne prenez pas de raccourcis. Cela a pris trois ans à Jésus pour former ses disciples. Le processus de maturation prend du temps et dure bien au-delà du temps passé dans ce parcours.

Quel est le profil des disciples qui peuvent être formés?

L’appel de Jésus au salut est indissociable de son appel à être son disciple. La formation de disciple commence dès qu’une personne répond « oui » à l’appel de Jésus. 

Cet outil est fait pour accompagner toute personne qui vient de faire profession de foi. 

Ce parcours de formation de disciple peut être utilisé comme une préparation au baptême, mais n’attendez pas qu’un jeune chrétien demande le baptême pour le former à suivre Jésus!

De nombreux chrétiens n’ont jamais reçu une formation de disciple digne de ce nom et c’est parfois l’une des raisons pour lesquelles ils ont du mal à suivre Jésus. Ils manquent de fondations et on ne leur a pas appris à obéir. Cet outil peut donc être aussi très utile pour aider un chrétien qui se serait égaré pendant un temps ou qui a le sentiment de   »faire du surplace ».

À partir de quel âge cet outil est-il adapté?

À partir du lycée. 

Comment faire si l’on est un jeune chrétien qui désire suivre la formation, mais sans avoir de formateur? 

Allez voir un de vos responsables d’Église en leur présentant l’outil et demandez-leur de vous accompagner ou de vous orienter vers une personne fidèle et capable de le faire. 

S’ils ont des questions, dirigez-les vers ces ressources:

Notre outil gratuit pour former des disciples: « Suivre Jésus »
Le Replay du webinaire: « Dis pasteur, comment on fait des disciples? »

Qui peut utiliser cet outil en tant que formateur? 

L’exigence pour le formateur n’est pas d’être un spécialiste de la Bible, mais un disciple qui suit Jésus. En d’autres termes, un modèle d’obéissance et de vie façonnée par l’Évangile. Tout chrétien qui vit à la suite de Jésus peut aider d’autres à le faire.

Voici quelques critères objectifs: être baptisé, être membre fidèle de son église locale, être engagé au quotidien à vivre sous le règne de Dieu, faire tous ses efforts dans le processus de sanctification en comptant sur la grâce transformatrice de Dieu, avoir acquis une discipline spirituelle, témoigner de Christ autour de soi… Bref, vivre en disciple.

Si vous avez des doutes sur vos capacités, demandez conseil à vos responsables d’Église, ou faites d’abord la formation en tant que disciple. Cela vous sera d’une grande utilité pour accompagner à votre tour de plus jeunes disciples.

Et si le formateur se trouve en difficulté par manque de connaissance ou d’expérience?

Ce parcours remue beaucoup de choses. Il se peut que vous soyez en difficulté face à ce que vit un disciple que vous accompagnez. Il y a peut-être des questions auxquelles vous ne savez pas comment répondre. C’est tout à fait normal!

Cet outil est fait pour être utilisé au sein de l’Église locale. Le formateur est le premier interlocuteur dans ce parcours, mais il doit pouvoir faire appel aux conseils d’autres personnes plus expérimentées (ancien, pasteur, responsable jeunesse, diacres…) s’il se trouve en difficulté dans l’accompagnement. Utilisez ces questions difficiles pour apprendre au disciple qu’un chrétien, tout au long de sa vie de disciple, a besoin de la sagesse et des conseils de sa communauté.

Est-ce un outil à utiliser en un à un ou en petit groupe?

Il est fait pour être utilisé en un à un ou en petit groupe (4-5 personnes maximum) afin que la relation personnelle demeure au centre de la formation.

À noter que le chapitre VII « Comment lutter contre le péché et les tentations? » est à faire en un à un compte tenu du caractère sensible de la confession des péchés.

Faut-il s’engager dans ce parcours en concertation avec les responsables de l’Église?

Oui, ce seront des personnes-ressources pour vous. 

De plus, si le disciple n’est pas baptisé au début de la formation, il est important que les responsables soient au fait de l’enseignement dispensé à la personne et de la réalité de sa vie de disciple avant son baptême. Conformez-vous à ce qui est d’usage dans votre communauté. Demandez aux responsables de prier pour vous et rendez-leur des comptes sur l’avancement de la formation, ce sera un grand encouragement pour eux!

Cette formation peut-elle être utilisée dans un groupe de croissance? 

Les groupes de croissances (GDC) sont une excellente stratégie pour la formation de disciples. Nous avons sur TPSG des articles complets sur le sujet (cet article et cet article).

Si vous avez un GDC avec un jeune converti, vous pouvez utiliser l’outil Suivre Jésus, mais cela changera la nature de la relation que vous avez, car cet outil est différent dans sa philosophie:

• Il a un début et une fin, alors qu’on doit toujours être dans un GDC (qui se multiplie).
• Dans un GDC, on est dans une relation entre pairs, dans ce parcours de disciple, c’est un disciple expérimenté qui forme un plus jeune.

L’idéal est de commencer sa vie de disciple en étant formé avec l’outil Suivre Jésus, puis de commencer un GDC dans la foulée.

Peut-on utiliser cet outil pour former des disciples en dehors de l’Église, comme au FEU ou un GBU par exemple?

Oui, si hélas l’Église est en mauvaise santé et qu’elle n’a ni la vision, ni la capacité de former des disciples.

Les ministères para-ecclésiaux (TPSG en est un) sont indispensables à la croissance du royaume de Dieu, mais nous croyons que c’est la mission de l’Église locale de former ses membres à vivre en disciple. Elle est l’écosystème de la croissance et de la multiplication des disciples. 

Si quelqu’un vous demande à être accompagné, assurez-vous d’abord que la personne n’est pas en mesure de l’être par son Église locale. Mettez-vous en lien avec ses responsables pour les informer que vous accompagnez une personne de leur Église.

Cet outil n’est pas un parcours que l’on suit passivement pour acquérir plus de connaissances sur la foi chrétienne. Il nécessite un vrai engagement personnel et possède une dimension de redevabilité envers le formateur. Comment cela se concrétise-t-il tout au long de la formation? 

Toutes les réponses à cette question se trouvent dans le livret du formateur (téléchargeable une fois inscrit) et sont abordées dans le chapitre I « Présentation de la formation » (vidéo 4).

Raphaël Charrier

À 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont il est renvoyé moins de deux ans après. Il reprend alors l'école et obtient le bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'œuvre de Jésus-Christ et place sa foi en lui pour être sauvé. Il poursuit ses études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie pour se consacrer au service de l'Évangile. Diplômé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble. Il est l'auteur de L'Évangile.net: 7 signes, une ressource d'évangélisation co-édité par TPSG basée sur l'évangile selon Jean. Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants.  

Articles pouvant vous intéresser