« Le coeur a ses raisons » de William Edgar: Mes 6 passages préférés

Mon coup de cœur pour le livre d'apologétique de William Edgar qui a été publié il y a peu chez Publications Chrétiennes. Dans cet article, je partage avec vous mes citations préférées de cette approche introductive de grande qualité!

Publications Chrétiennes vient d’éditer Le cœur a ses raisons de l’apologète William Edgar. J’ai beaucoup profité de la lecture de ce livre. Très facile d’accès, il est un bon ouvrage de découverte et de compréhension de ce qu’est l’apologétique.

En partant des présupposés de la Réforme sur la nature et l’autorité de la Bible, Edgar nous rappelle que l’apologétique est une pensée avant d’être des réponses, est spirituelle avant d’être intellectuelle.
Edgar propose aussi des réponses pertinentes aux réflexions épineuses sur  l’athéisme, le relativisme moral, la mort, la nature de la foi, etc.
Si vous avez à coeur de découvrir la manière, sans pour autant renoncer à la profondeur de la réflexion, lisez-le!

Mes 6 citations préférées

Qu’est-ce que l’apologétique?

Le genre de raisonnement qui est central à l’apologétique est l’argumentation, qui a pour objectif de rassembler et d’organiser des preuves en faveur d’une personne ou d’une position… L’apologétique, qu’elle soit chrétienne ou non chrétienne, signifie alors plaider (argumenter) pour la défense d’une personne ou d’une position. Elle a pour connotation première la défense.

Le danger de la privatisation de la foi chrétienne

La foi chrétienne se « privatise », ce qui signifie que l’on est heureux d’avoir des croyances chrétiennes, mais uniquement pour soi-même, en faisant attention de ne pas embêter les autres. Ils (les chrétiens) se tribalisent en s’isolant de la culture qui les entoure. Non seulement cela contredit le commandement biblique clair de « ne pas allumer de lampe pour la mettre sous un boisseau » (Mt 5.15), mais cela empêche aussi une société dans le besoin de bénéficier des avantages et du pouvoir guérissant de l’Évangile.

Si la foi chrétienne est vraie, l’opposition d’un non-croyant n’est pas tenable, même s’il semble vivre en accord avec cette dernière. Il y a quelque part une faille parce que nous vivons en réalité dans le monde de Dieu. Ce peut être une faille logique, émotionnelle, ou simplement l’ironie d’une vaine fierté. La tâche de l’apologétique est de mettre en lumière la tension entre l’incroyance et la connaissance de Dieu que tout le monde possède.

Tout le monde a un présupposé religieux, même un athée!

Le point faible le plus significatif des athées est leur refus d’admettre qu’ils ont aussi un préjugé religieux. Quand on qualifie la religion d’anthropologie, d’opium, d’illusion ou de terrorisme, l’accusation peut aller dans l’autre sens. Comment peut-on être sûr que les athées n’entretiennent pas, eux non plus, une illusion ? N’importe qui peut prétendre être objectif et juger les autres en fonction de sa vision du monde. Mais d’où vient cette objectivité ? N’est-elle pas basée sur une sorte de religion tout comme la vision du monde théiste ?
[…] Dans notre contexte contemporain, l’une des raisons pour lesquelles il peut sembler difficile d’accepter l’idée de vérité en tant que telle, est que nous avons tendance à penser que la vérité religieuse relève du privé et du subjectif. Nous entendons souvent dire que les autres peuvent bien croire ce qu’ils veulent tant qu’ils nous laissent tranquilles dans ce que nous nous croyons. Mais il ne faut pas pousser cette idée à l’extrême – les enseignants ne pourraient plus enseigner les mathématiques, les juges ne pourraient plus juger ni les parents inculquer quoi que ce soit à leurs enfants. Mais, diront certains, ces choses sont objectives alors que la religion est très personnelle.

La question du mal et du péché

Les Écritures ne nous enferment pas dans un discours spéculatif sur les origines du mal, mais nous disent tout de la solution… Ce n’est que lorsque nous lèverons les yeux et comprendrons que Dieu a résolu le problème d’une manière qui lui est unique que nous pourrons commencer à être en paix.

Des réponses honnêtes à des questions honnêtes

Répondre honnêtement à des questions honnêtes signifie plus que résoudre le problème soulevé. Cela signifie aussi être franc et admettre notre ignorance lorsqu’il n’y a pas de réponse.

La foi chrétienne n’est pas celle que l’on croit

La foi n’est pas une démarche irrationnelle, mais une confiance fondamentale en celui auquel nous avons toutes les raisons de faire confiance. Lorsque notre connaissance de Dieu croît, notre foi croît.

 

Raphaël Charrier

A 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont-il est renvoyé moins de deux ans après... Suite à cela, il reprend l'école et obtient son bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ. Il lui donne alors sa vie. Il poursuit ses études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie car il veut se consacrer au service de l'Évangile. Diplomé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble (ecegrenoble.fr) et également associé au sein de France Évangélisation. Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants.  

Articles pouvant vous intéresser