4 phases pour la formation des compétences dans le ministère

À travers son appel aux douze, Jésus montre qu’il développe tout son ministère dans une perspective: ils devront poursuivre son œuvre. Tout au long de son parcours, il va progressivement les équiper et leur faire expérimenter le leadership et l’enseignement.

Plusieurs étapes peuvent être discernées selon ce modèle

Voici ce que l’on observe de la stratégie de Jésus pour former les compétences de sa relève.

Phase 1: Observation de l’exemple donné par Jésus

Pendant environ un an, les apôtres ont simplement observé. Ils ont examiné la vie, l’intégrité, et l’humilité de Jésus.

Phase 2: Appel de Jésus qui consacre à sa Mission

Après une période d’observation, les apôtres ont été appelés à suivre Jésus qui n’a pas cherché à les utiliser pour combler des besoins liés à une surcharge de travail.
Il a souhaité multiplier son ministère en préparant une génération d’ouvriers, et quand il les appelle, il leur explique son intention d’en faire des pêcheurs d’hommes (Mt 4.19 ; Lc 5. 10).

Phase 3: Délégation en vue de la transmission

À partir de ce moment, Jésus va graduellement leur déléguer non seulement des tâches (comme celle de baptiser, cf. Jn 4.2) mais aussi une autorité et des responsabilités importantes, comme celles d’annoncer le Royaume de Dieu, de guérir ou de chasser les démons (Lc 9.1-2, Mt 10.8).

Jésus les supervise : il les interroge et s’assure de leur progrès dans leur compréhension de son enseignement (Mc 8.17-18 ; Mt 16.15) ; il challenge leur foi (Jn 6.5-6) ; il analyse avec eux leur pratique ; il s’assure de leur ressourcement (Mc 6.30-31) ; il les encourage et les reprend (Lc 10.17-20) ; il sonde leur cœur (Lc 9.55-56) ; il leur rappelle la vision (Mc 13.10) et les prépare à vivre le ministère sans lui (Mt 24.4-44).

Phase 4: Transmission de la responsabilité de poursuivre la Mission

Au temps fixé, Jésus se retire en leur laissant la responsabilité de poursuivre sa mission avec l’assistance de l’Esprit : « Je vous ai établis, afin que vous alliez et que vous portiez du fruit » (Jn 15.16).

Christian Schwarz observe que «le leadership biblique se mesure par le rayonnement du leadership qu’exercent ceux que nous influençons». Jésus est le plus grand leader de la terre. Son talent est sans égal, et le génie de sa stratégie, pourtant si discrète, réside dans son implication dans un petit groupe.

Jésus est-il toujours pertinent pour nous?

Cet article est l’avant dernier d’une série: Connaissez-vous les 3C de la formation selon Jésus

Vous pouvez lire les 2 précédents ici:

4 objectifs de formation du caractère selon Jésus

2 grands buts que Jésus poursuivait pour forfer la théologie de ses disciples

Dans un dernier article, je dégagerai les principes normatifs du modèle de Christ pour la formation des responsables dans l’église.

Raphaël Charrier

Raphaël est marié à Marion et ils ont deux enfants. A 17 ans Raphaël s'engage dans l'armée dont-il est renvoyé moins de deux ans après. Suite à cela, il reprend l'école et obtient son bac à 23 ans. C'est à ce moment qu'il découvre la personne et l'oeuvre de Jésus-Christ et lui donne sa vie. Il poursuit les études et obtient un diplôme d'Educateur Spécialisé. Il s'oriente ensuite vers des études de théologie car il veut se consacrer au service de l'Évangile. Diplomé de l'Institut Biblique de Genève, il est actuellement pasteur à l'Église Chrétienne Évangélique de Grenoble (ecegrenoble.fr) et également associé au sein de France Évangélisation.  

Articles pouvant vous intéresser